Le livre Les Coupes présente la vie quotidienne d'une famille d'agriculteurs français en 2015, partagés entre monde moderne technologique et tradition immémoriale. Les machines se déploient partout, mais on tue encore les animaux de la basse-cour comme depuis toujours. Les corps des fermiers sont là dominant tout l'espace du travail. Une transmission permanente des gestes est à l'oeuvre. La beauté est dans tous les corps, y compris ceux des bêtes. Le travail photographique a suscité en 2016 l'écriture d'un texte par la fille des agriculteurs, Muriel Martin.
Voir le livre