Durant la guerre civile grecque (1946-1949), les combattants du camp progressiste furent déportés en masse à Ikaria, île perdue au milieu de la mer Égée. Les habitants locaux ont fraternisé avec eux, les hébergeant, les nourrissant, les cachant quand le gouvernement les déporta à nouveau, cette fois-ci dans la sinistre île de Makronissos.

Grotte habitée par les déportés, 2018  

Lagada, lieu historique du refuge à Ikaria, 2018  

Therma, ayant accueilli les déportés, 2018